Gestion forestière des bassins d'orage

2023
Biodiversité locale : gestion et suivi
Boigny-sur-Bionne
Communes de 2000 à 20000 habitants

Organisme / institution en charge de la mise en œuvre : Métropole d'Orléans / ONF

Services de la collectivité associés : Espaces Verts / Service techniques

Budget : 50 000 euros annuel

Partenaires financiers : Métropole d'Orléans

Partenaires techniques : Société d'Exploitation des Réseaux d'Assainissement de la Métropole d'Orléans / DST de Boigny sur Bionne

Date de début : 01/01/1990

Date de fin : /

Objectifs :
Depuis quelques années, la gestion de nos bassins d'orage est confiée à Orléans Métropole et à la Société d'Exploitation des Réseaux d'Assainissement. Néanmoins et afin que l'idée voulue par les différentes équipes municipales qui se sont succédées perdure, nous avons souhaité garder la main, dans un souci de cohérence avec les anciens bassins, d'intégration dans le paysage, ainsi que la possibilité de choisir la gestion, le type et le paysage de chaque bassin.
Le premier bassin d'orage paysager, intégré à son environnement a été réalisé en 1990 à l'angle de la rue de Verdun et la rue des Haut Bois. Il est très arboré et non clôturé. Le but de l'équipe en place à l'époque était d'abandonner le "tout tuyau" et laisser l'arbre faire le travail tout en intégrant le bassin comme un espace vert communal. Même si la présence d'arbres n'est pas reconnu dans le calcul de dimensionnement des bassins, il joue un rôle important dans l'évacuation de l'eau par infiltration dans le sol et par transpiration, il nous aide aussi à lutter contre les inondations de la Bionne en captant les eaux de ruissellement.
Depuis 1990, tous les bassins d'orage créés ont toujours été pensés pour faire partie du paysage, plantés d'arbres, pour certains devenus zone humide, non clôturés, poumon vert et réservoir de biodiversité

Mesures mises en œuvre :
Afin d'assurer la pérennité des bassins existants nous suivons les préconisations de l'ONF qui fait un suivi annuel des arbres et des haies bocagères. Les arbres âgés ou malades sont soit taillés soit coupés et remplacés.
Le partenariat avec la Métropole d'Orléans et la Société d'Exploitation des Réseaux d'Assainissement nous permet un échange constructif sur les recommandations de la SERA, les demandes du services Espaces Verts et le rendu voulu par les élus. Quand cela s'avère nécessaire, notamment sur le bassin du clos de Boigny rue de la commanderie, nous procédons à un léger curage.
Le suivi de l'entretien végétal est réalisé par le service des Espaces Verts, pour l'herbe, une fois par an, par fauchage tardive et exportation en laissant des bandes sans tonte afin de servir de refuge, pour les rejets d'arbres en simple taille.
Pour la création du nouveau quartier, au nord de la commune, ou lors de la construction d'une nouvelle entreprise, nous bénéficions des ingénieurs d'Orléans Métropole et de la SERA qui, grâce à leurs expériences, nous apportent une réel valeur ajoutée tant sur l'architecture des bassins que sur les espèces arbustives à planter et les prairies de fleurs sauvages que sur l'entretien et l’intégration dans le paysage.
Ce partenariat va jusqu'à la communication vers les habitants. Au travers de notre magazine municipal et notre livret d'accueil que nous remettons à tous les nouveaux habitants, nous présentons les bassins d'orage, les arbres qui y sont plantés et leur utilité pour les eaux pluviales, le paysage et la biodiversité. La Société d'Exploitation des Réseaux d'Assainissement a, quant à elle, installé des panneaux explicatifs devant les bassins afin de sensibiliser la population sur l'importance des arbres pour l'infiltration des eaux de pluie.
Nous avons voulu que l'ensemble de nos bassins soient ouverts, en pente douce, véritable espaces verts dans le paysage communal.
Le bassin des haut-bois, premier bassin réalisé, ressemble aujourd'hui plus à une forêt qu'à un bassin d'orage.
Nous avons régulièrement des visites d’ingénieurs en géologie, hydrologie et paysager qui viennent voir nos bassins.

Résultats / impact pour la biodiversité :
Nos bassins d'orage sont complètement intégrés dans le paysage forestier de la commune.
Ils remplissent leur fonction de tampon en cas de grosses pluies, les arbres aident à l'infiltration de l'eau grâce à leur système racinaire. Ils sont aussi un espace de verdure au cœur des quartiers. La biodiversité s'y développe naturellement.
Cette gestion paysagère et arborée de nos bassins d'orage a eu un effet bénéfices sur la commune lors des inondations de 2016. L'eau qui s'est infiltrée grâce aux arbres n'a pas atteint la Bionne.
Le second avantage est la création, en cœur de ville, d'îlot de fraicheur.
L'inventaire de la biodiversité réalisé entre 2019 et 2021 a mis en avant la richesse de la biodiversité dans ces bassins notamment Les hauts bois, Le clos de Boigny et la rue aux loups. Le mixte de secteurs ouverts et boisés  favorise le développement de la biodiversité.
Dans le nouveau quartier, 3 bassins ont été créés. Une partie des plantations restent à réaliser afin qu'à terme, ils s’intègrent, eux aussi, dans le paysage.
A Boigny, où que vous vous trouviez, votre regard rencontre un arbre.

Contact :