Présentation de l'opération

L'Agence française pour la biodiversité (AFB), l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) et Plante & Cité lancent la neuvième édition du concours national "Capitale française de la Biodiversité" qui valorise les actions des collectivités territoriales en faveur de la biodiversité.

Lancé en 2010, le concours « Capitale française de la Biodiversité » met en lumière chaque année des actions exemplaires de préservation de la biodiversité en rapport avec une thématique centrale. Le thème de l’édition 2019 est « Climat : la nature source de solutions ». L’opération récompensera les communes et intercommunalités françaises agissant de manière conjointe contre le changement climatique et l’érosion de la biodiversité via des solutions fondées sur la nature.
On entend par « solutions fondées sur la nature » les actions de préservation, de gestion et de reconquête des écosystèmes. Elles visent à favoriser à la fois l’atténuation (captage et stockage du carbone) et l’adaptation (protection contre les tempêtes, les inondations, les glissements de terrain) au changement climatique. Ces solutions naturelles sont efficaces et peuvent compléter ou se substituer aux infrastructures grises classiques utilisées dans l’aménagement du territoire. Elles sont multifonctionnelles, apportant outre les bénéfices à la biodiversité et au climat, des avantages en termes de cadre de vie et de santé, le tout à moindre coût pour les collectivités. Les solutions fondées sur la nature s’appliquent à tous les milieux, agricoles, forestiers, aquatiques et urbains, et à toutes les échelles, pour garantir la résilience des territoires face aux changements globaux.

Les objectifs de l'opération sont multiples : pédagogie (donner des idées d’action aux agents et élus des collectivités), transversalité (créer du dialogue entre différents services et élus au sein de la collectivité), valorisation et promotion (par le biais des trophées et de rapport de visite) et enfin identification et partage mutuel des bonnes pratiques (par le biais du recueil d’action, des ateliers régionaux et des visites de terrain).

L'opération démarre en février avec une phase de sensibilisation et d'information au travers d'ateliers régionaux et avec l’ouverture du formulaire de participation au concours. Au total, une vingtaine d’ateliers sont proposés sur toute la France y compris d’outremer jusqu’à fin avril. Les collectivités qui souhaitent participer au concours ont jusqu’au 30 avril 2019 pour remplir le questionnaire.

Le concours s’adresse à toutes les communes et intercommunalités de France. Pour candidater elles devront remplir un questionnaire, leur permettant de faire l’état des projets pour devenir un «Territoire engagé pour la nature ». Ensuite, les collectivités peuvent choisir de participer « à la carte » :

  • présenter au moins une action en lien avec le thème de l’année pour essayer de la voir figurer au recueil d’actions exemplaires édité chaque année ;
  • présenter 3 actions en lien avec le thème de l’année et concourir au titre de "Capitale française de la Biodiversité 2019" !

Le comité scientifique et technique du concours évaluera les candidatures durant l’été. L’opération se clôturera à l’automne par la cérémonie de remise des prix et la publication du recueil d'actions exemplaires des collectivités autour du thème de l'année.

L’an dernier, 127 communes et intercommunalités ont participé au concours. Besançon a été élue « Capitale française de la Biodiversité 2018 » pour ses actions exemplaires sur le thème « conception et gestion écologique des espaces de nature ».

L’opération est soutenue par les ministères de la Cohésion des Territoires et de la Transition écologique et solidaire, le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA)  et s’appuie sur de nombreux partenaires.