Une régie municipale agricole pour alimenter la restauration scolaire de la commune

2014
Biodiversité locale : gestion et suivi
Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes)
Communes de 2000 à 20000 habitants
Lauréat des petites villes (2 000 à 20 000 hab.)

Budget : 50 000 € de fonctionnement par an et 60 000 € d’investissement

Partenaires techniques : La chambre d'agriculture, le Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes-Maritimes, les Jardin de cocagne de la vallée de la Siagne et  Ecocert

Dates du projet : Depuis mars 2010


L'objectif général est de proposer aux enfants une restauration  respectueuse de la santé et de l’environnement. Cela implique de proposer une alimentation équilibrée répondant aux neuf recommandations du Programme National Nutrition Santé.

Mais la ville de Mouans-Sartoux a souhaité aller plus loin en proposant aussi une alimentation 100 % bio à coût constant, à base de 100 % de produits bruts, avec une bonne qualité gustative, produite localement. De plus, la ville veut réduire le gaspillage alimentaire, limiter les déchets, les trier et les recycler, utiliser des produits d'entretien éco-labellisés et mettre en place des actions éducatives.

La mise en place de la régie municipale agricole permet ainsi d'atteindre plus facilement l'objectif de servir quotidiennement des légumes bio, locaux et à coût maîtrisé dans un département où l'offre est déficitaire. De plus, elle participe activement au développement de la Surface agricole utile en bio et crée une dynamique de relocalisation de l’agriculture et de sa conversion en Bio pour tendre vers l’autosuffisance de production locale. L'exemplarité du projet est un formidable outil de sensibilisation sur la place nécessaire de l'agriculture urbaine.

Concrètement, la régie agricole a été installée sur un terrain de quatre hectares, préempté par la commune en 2009 pour empêcher un projet immobilier au bénéfice d'une préservation de terres agricoles.

Après une étude de faisabilité en 2010, un agriculteur est embauché par la ville en mars 2011. Progressivement le terrain est remis en culture  par l'agriculteur avec le soutien des agents des espaces verts. Un budget d'investissement a permis de s'équiper en tracteur avec ses équipements, matériel, irrigations, serres et chambre froide.

La production a été de 10 tonnes en 2011, 12 tonnes en 2012 et 15 tonnes en 2013 soit 70 % des besoins de la cantine. L'objectif est de dépasser les 80 % en 2014.

A ce jour 75 % de la surface est cultivée et un aide agriculteur a été embauché en contrat d'insertion. Une plantation d'arbres fruitiers sera réalisée à l'automne 2014.

La mise en culture extensive, certifiée AB par Ecocert, veut respecter la haute valeur naturelle du territoire selon les principes de l'agroécologie : engrais vert, rotation des cultures, jachères… Une attention particulière est aussi portée sur la variété des espèces, les graines proviennent en partie de Kokopelli et une partie des plants est achetée au Jardin de cocagne de la commune.

Afin de s’adapter au rythme scolaire, la culture est réalisée en partie sous tunnel pour privilégier les primeurs et le post saison qui correspondent à des périodes scolaires. L'été le plein champ alimente le centre de loisirs et un projet de transformation est à l'étude.

Régulièrement le domaine de Haute Combe accueille les enfants des écoles pour des plantations, des récoltes et des observations. Ils y découvrent les légumes de "la fourche à l'assiette", le mode de production bio, la biodiversité mais aussi le lien avec leur santé. Ces visites facilitent l'acceptation des légumes par les élèves. Seule régie agricole de France à alimenter les restaurants scolaires, l'expérience est observée et les élus et techniciens expliquent volontiers le projet aux collectivités.


Gilles PEROLE, Adjoint au Maire délégué à l'enfance et à l'éducation

gilles.perole (at) mouans-sartoux.net

06-32-60-15-05