Travaux de franchissement pour la faune sur des ouvrages existants

2017
Biodiversité locale : gestion et suivi
Saint-Etienne Métropole
Intercommunalités

Institution en charge de la mise en œuvre : Saint Etienne Métropole

Services de la collectivité associés : Direction des infrastructures et de la voirie, Direction de la construction publique

Budget : 99 600€ HT partie travaux

Partenaires financiers : 40% Europe FEDER et 40% Région RAA - 20% autofinancement

Partenaires techniques : maitre d’œuvre SOTREC et SOBERCO, entreprise travaux TPCF

Date de début du projet : montage 2014 puis réalisation sur 2015

Date de fin : printemps 2016

 

Objectifs 

Travaux de franchissement des ouvrages existants
Objectif : Reconnexion du corridor biologique reliant les monts du Lyonnais aux gorges de la Loire
Espèces visées : petite faune (rongeurs, batraciens, reptiles) et plus grande faune (chevreuil, cerf)
Réemployer un pont existant sans le fragiliser par les aménagements proposés
Procéder au guidage de la faune sur le pont existant et limiter l’accidentologie sur l'autoroute
Favoriser le passage de la faune en limitant l’effarouchement des espèces
Prévoir une cohabitation des usages entre les activités humaines et les espèces cibles (route communale fréquentée par les automobilistes et engins agricoles)
Contribuer à la valorisation du site et à l'acceptation du projet (commune, riverains, gestionnaires infrastructures)

Réalisation d'un ouvrage mixte, assez rare en France, où cohabitent harmonieusement et avec efficacité la circulation routière et la fonction de passage à faune
Démontrer par l'exemple concret et visible depuis les automobilistes fréquentant le pont et l’autoroute (faible budget)

Mesures mise en œuvre

Le passage supérieur du Pont Breuil se situe sur la commune de La Fouillouse. Il fait la liaison entre le lieu-dit Les Molineaux, sur la commune de la Fouillouse, et la route départementale D10, à proximité du lieu-dit Le Grand Breuil.

L’étude ETU1.1 a confirmé la présence de faune aux abords de l’ouvrage (9 contacts entre le 17 novembre 2011 et le 30 janvier 2013 : fouine ou martre, blaireau, sanglier, belette). Cependant, le nombre et la fréquence des utilisations sont faibles et les animaux traversent directement l’autoroute (un franchissement de sanglier avéré, collisions sous le pont constatées).  De plus, l’usage routier de l'ouvrage, le substrat de l'ouvrage et l'absence de clôture le long de l'autoroute réduisent son rôle de passage à faune.

1- Réalisation d’une étude la structure pont pour vérifier sa capacité technique à supporter le projet
Analyse : la reprise de l'étanchéité du pont et de la chaussée qui est en mauvaise état dans le cadre des aménagements (acceptation plus favorable du projet), la pose de l'écran acoustique et visuel ne peut pas excéder un mètre pour des questions de prise au vent

2- Aménagements des abords existants : déterminant pour la valorisation écologique de l’ouvrage et son fonctionnement
- des éléments de végétation existants particulièrement intéressants à conserver
- des grillages pour procéder au guidage de la faune sont nécessaires

Principes d’aménagement pour recréer une mosaïque de milieux :
• principe de végétalisation (essences locales et sans entretien simple fauche…)
• création d'une bande enherbée le long de la voie (modelés de terre)
• création de caches avec la mise en place de pierriers, blocs, andains...
• création de dépressions pour le développement de points d’eau temporaires.

3- Revêtements et structures
Concilier les usages :
• Surface roulante pour route secondaire / desserte locale (rotation pour les engins agricoles), Passage de piétons / Cycles en mode partagé, canaliser les animaux domestiques sur trottoirs
Revêtement : Limiter le bitume : température/ odeurs, maximiser les surfaces enherbées / terres / engravillonnées
• Pose de panneaux occultant contre l’effarouchement de la faune par les phares des véhicules et la limitation de quelques décibels pour les inciter à s'engager sur le pont.

Résultats/Impact pour la biodiversité 

Le Contrat Vert et Bleu prévoit dans ces actions un suivi des ouvrages de franchissement par :
- le nombre de franchissements par espèces et en nombre.
- le suivi en piège photographique avant et post travaux réalisés par la Fédération départementale des chasseurs de la Loire et la FRAPNA Loire.
Sur le site du Pont Breuil (A72 St Etienne/Clermond-Ferrand) un chevreuil a pu être observé dès la mise en place des aménagements de reconnexion.
Sur ces sites, des piégeages photographiques ainsi que des relevés de traces (sur le site et en amont des passages) sont mis en place et analysés. Les collisions de faune sauvage au niveau des infrastructures de transport des différents secteurs sont aussi répertoriées en lien avec le gestionnaire de l'ouvrage (DIR CE). Ce constat a permis de prendre la décision de faire un passage à faune dans ce secteur.
Certaines difficultés, inhérentes à la méthodologie, ont été rencontrées : le traitement des données est long et fastidieux (foisonnement du nombre de clichés), le passage ou non d’un animal est parfois incertain et le vandalisme sur le matériel a obligé les maîtres d’ouvrage à mieux dissimuler les appareils photographiques.
Les riverains ont dû être sensibilisés aux enjeux de connectivité lors du chantier.
Ce projet doit servir de référence et être une vitrine du CTCB de l’agglomération de Saint-Etienne.

Légende de la photographie : Aménagement d'une banquette herbacée et d'écrans visuels sur le Pont Breuil à la Fouillouse pour faciliter le passage de la petite faune © Gilles Lecuir

Pour en savoir plus : lire le rapport de visite 2017 

Contact :
Cécilia Renauld-Malherbe, chargée de mission Biodiversité - Trame verte et bleue, Saint-Etienne Métropole
Tél. 04 77 53 73 69
cecilia.renauld-malherbe@saint-etienne-metropole.fr