Restauration des populations d'abeilles sauvages terricoles

2016
Biodiversité locale : gestion et suivi
Lille (Nord)
Communes de plus de 100 000 habitants

Organisme /institution en charge de la mise en œuvre : Ville de Lille

Services de la collectivité associés : Direction Parcs et Jardins

Budget : Environ 552 € TTC + temps écologue + associations Blongios – Entrelianes – Lisières

Partenaires techniques : Guillaume Lemoine et Laurent Corbanie, spécialistes hyménoptères apoïdaes

Date de début du projet : Janvier 2011


 

OBJECTIFS

Un inventaire des abeilles sauvages a été réalisé en 2010 par le Professeur Rasmont sur le Parc de la Citadelle nous a fait prendre conscience de l'étonnante diversité de ces insectes sur notre territoire. Un inventaire continu est en cours depuis. Ce groupe d'insectes comprend des espèces très menacées dépendantes d'une flore très spécifique (c’est pourquoi nous agissons sur la déseutrophisation voire réintroduction de taxons dont les fabacées) mais aussi de qualités de sol particulières (sol mésotrophe voire oligotrophe, limoneux, argileux, sableux) indispensables à leur reproduction.

Nous agissons également sur ce paramètre (déseutrophisation, étrépage, zones de terre spécifiques) en créant un réseau de sites de reproduction. Le but, sur la trentaine d'espèces terricoles identifiées pour le moment (inventaires toujours en cours) et sur les espèces les plus remarquables, est de conserver et développer leur population sur le long terme et de reconnecter les sous-populations des espèces les plus vulnérables (exemple Colletes cunicularius et Andrena praecox).

 

MESURES MISES EN ŒUVRE

En plus du développement de prairies diversifiées riches en fabacées et de l'augmentation des surfaces de plantes hôtes pour des abeilles précises (Salix caprea, Odontites vernus, Lythrum salicaria...), nous créons un réseau de sites de nidification pour les espèces liées au sol sableux, limo-sableux ou argileux mais tous oligotrophes et peu végétalisés. Ce réseau de sites rayonne à partir des dernières populations identifiées et a été calqué sur la trame verte principale identifiée (Vallée de la Deûle et ceinture des fortifications). Les premiers sites ont été aménagé en 2012 (Promenade du Maire et Triangle des Rouges-Barres).

 

RESULTATS

Au printemps 2016 on observe que de nombreuses fondatrices appartenant à plusieurs espèces précoces remarquables (Andrena vaga, Andrena praecox, Colettes cunicularius, A.cinerea) ont colonisé le premier site (talus Promenade du Maire et Triangle des Rouges-Barres). Reste à suivre la progression de ces espèces sur l'ensemble du réseau et à voir quelles espèces estivales ou tardives viendront fréquenter nos aménagements.

 


Pour en savoir plus :

 

Yohan TISON, Écologue ville de Lille

ytison@mairie-lille.fr

03 28 36 13 50