Récupération des eaux de pluie

2010
Biodiversité locale : gestion et suivi
Bourg-lès-Valence (Drôme)
Communes de 2000 à 20000 habitants

Structure chargée de la mise en œuvre : Ville de Bourg-lès-Valence

Financement : Ligne budgétaire de 2 500€ (pour la subvention). Financement commune.

Durée :

  • Zone d’aménagement concerté (ZAC) des Chabanneries – 2001-2011.
  • Opération récupérateur d’eau : 2009 – aujourd‘hui. 

 

OBJECTIFS

L’aménagement de la ZAC des Chabanneries, via une approche environnementale de l’urbanisme (la première du département de la Drôme) a soulevé, entre autre, le problème de la gestion des eaux pluviales. Si cet élément a bien évidemment été pris en compte dans les aménagements des équipements de la ZAC avec la création de noue plantées pour la récupération des eaux de ruissellement, la volonté était aussi de mieux gérer les eaux de pluies sur les parcelles des particuliers en encourageant la mise en place de récupérateurs d’eau de pluie à travers une note environnementale du cahier des charges, mais également de systématiser l’infiltration des eaux de pluie sur la parcelle via des puits perdus et des fossés drainants.

Dès que cela s’avère possible la récupération des eaux de pluie est conseillée sur l’ensemble de la commune. De même la réflexion est également menée lors de la création/rénovation de bâtiments communaux (école des Chirouzes) et d’aménagements routiers (avenue de la Résistance).

 

MESURES MISES EN OEUVREUn encouragement supplémentaire à la mise en place de récupérateurs d’eau de pluie par les particuliers a semblé une nécessité. Après avoir envisagé l’achat en gros de récupérateurs d’eau de pluie afin de les revendre à bas coût aux citoyens Bourcains (à l’instar de ce qui se pratique souvent pour les composteurs), il a été décidé la mise en place d’une subvention à l’achat de tels équipements (25% HT plafonné à 150€).

Afin d’encourager la bonne intégration de ces récupérateurs d’eau souvent peu esthétiques, une subvention plus importante est allouée aux récupérateurs habillés de bardage bois (50% HT plafonné à 200€). Mise en place fin 2009 et couplée à une campagne de communication dans le bulletin municipal et le service urbanisme, la subvention a remporté un succès mitigé et est en cours d’évaluation afin de l’adapter aux besoins des citoyens Bourcains (volume minimal, contraintes techniques). 

 

APPORT POUR LA BIODIVERSITE

L’aménagement de noues plantées lors de nouveaux aménagements accompagné par l’entretien des nombreux canaux de la ville et l’arrêt progressif de l’utilisation des pesticides par les services municipaux (engagé en 2011) est à même de constituer de véritables corridors écologiques en milieu urbain lieu privilégié pour le développement de la biodiversité urbaine. La récupération des eaux de pluie et l’infiltration directe sur les parcelles permettent de préserver la ressource en eau nécessaire au bon maintien de la biodiversité.

 


 

Nicolas DAUJAN, Responsable du Pôle développement durable

nicolas.daujan@bourg-les-valence.fr

04 75 79 46 62