La ville sylvicultrice

2014
Aménagement du territoire : Démarches de planification en faveur de la biodiversité
Lorient (Morbihan) - Lauréat Villes moyennes 2013
Communes de 20001 à 100000 habitants

Organisme en charge de la mise en œuvre : Ville de Lorient.

Services de la collectivité associés : Pôle "Cadre de Vie et Développement Durable".

Partenaires financiers et techniques : Ville de Lorient, Lorient Agglomération, l’Hôpital Charcot et Jean-Luc Leroux (TI Beo) pour la mise en œuvre du bois d’œuvre.

Dates de l’action : Filière bois : Depuis 2007.

Plantations d'un bois puis d'arbres dans les délaissés urbains : Depuis 2013.


 

OBJECTIFS

Dans le cadre de la mise en œuvre de chaufferie biomasse, la Ville de Lorient a monté un ensemble de partenariats permettant de préserver voire d'amplifier les espaces boisés du territoire.

La ville de Lorient développe en effet des activités d'exploitation de la forêt de proximité, afin d'alimenter en bois les différentes chaufferies gérées en régie et de développer l'usage de cette ressource locale dans le mobilier urbain. Cette démarche s'intègre dans une politique globale d'aménagement du territoire en voie de consolidation. Cette action, outre ses enjeux économiques, permet une structuration du territoire par une gestion durable des espaces boisés. L'entretien des espaces est assuré, des plantations nouvelles sont programmées sur le territoire même de la Ville. Cette filière permet également un maintien de haies bocagères par une valorisation financière. En effet, la ville est contrainte : très urbanisée, elle ne s’étend que sur 15 km², et des actions comme celles-ci permettent de préserver voir développer la place de la nature en ville.

 

MESURES MISES EN OEUVRE

Afin de concilier filière énergie et préservation de la biodiversité, la ville a choisi d’acheter du bois issus de haies bocagères pour les chaufferies de la ville de Lorient. Ceci permet à des agriculteurs du Pays de Lorient de trouver un débouché économique et de pérenniser l'entretien de ces espaces de biodiversité précieux. De plus, le bois est acheté à un prix supérieur aux autres sources d'approvisionnement de la ville (scieries et bois déchet) pour permettre la pérennisation des haies.

La ville a également adhéré à une fédération bretonne de l’ensemble des SIC et filières courtes de bois-énergie en Bretagne spécialisée dans l’entretien des haies bocagères pour s’assurer qu’il ne s’agit pas de bois issu du rasage des haies. Chaque année, la ville réserve 300 tonnes de l’approvisionnement en bois à cette source et propose aussi d’acheter le bois directement vert et de réaliser le séchage en interne car c’était l’un des freins à la vente pour les agriculteurs. Lorient loue sur le port un entrepôt de stockage contenant une année de provision pour le bois de chauffage. La ville peut se passer de cette ressource mais elle s’est engagée à long terme à préserver cet approvisionnement car la préservation des haies a de multiples avantages : lutte contre la pollution des eaux de surface et l’érosion des sols, maintien de la biodiversité…

Aussi, la ville a réalisé à l’automne 2014 la plantation en régie sur le territoire pourtant contraint, d'un bois  de deux hectares, mêlant essences d'agrément et essences exploitables (2 200 arbres plantés au total). Les plantations sont diversifiées pour répondre à tous les besoins de la ville : bois énergie (bois à croissance rapide tels que le bouleau, le pin insignis), bois d’œuvre (tels que le châtaignier, le robinier…), et du bois à vocation ornementale pour permettre de créer un parcours de sensibilisation et de loisir pour les habitants (tels qu’érable, chêne…).

Une programmation est également en cours pour la plantation d'un nombre équivalent d'arbres dans les délaissés urbains de la ville.

La ville valorise aussi l’énergie du bois issu de l'entretien des espaces naturels de l'agglomération, ce qui permet un entretien plus respectueux des écosystèmes en dégageant des économies pour les services en charge de l'entretien.

De plus, à l’usage, les agents ont découvert qu’une partie des bois collectés par la ville de Lorient sont utilisables en bois d’œuvre et qu’il serait aberrant de les broyer pour les utiliser en bois énergie. Une filière construction bois a alors été mise en place par la ville, pour l'utilisation des meilleures essences pour la fabrication en régie de mobilier urbain, ce qui permet de valoriser l'entretien des espaces boisés de proximité.

La ville a ainsi passé un marché avec un charpentier spécialisé dans les techniques d’écoconstruction, qui est en capacité de mettre en œuvre le bois depuis le tronc jusqu’à la construction. Ses interventions sont réalisées dans le cadre de chantiers pédagogiques pour former les agents de la régie. Un abri vélo est en cours de réalisation, une partie du bois collecté a été transformé sur place par une scierie mobile, pour être utilisé par les services techniques : réalisation de bancs, de clôtures, de boulodrome, utilisation par la menuiserie.

La ville a souhaité intégrer cette filière aux documents d’urbanisme, notamment grâce à la systématisation de la protection des talus boisés dans les PLU Grenelle et au travail sur la protection de la trame verte et bleue et de la ceinture verte de Lorient dans le SCOT.

Un travail à l'échelle de l'agglomération a enfin été engagé afin de produire une stratégie de renforcement de la filière bois sur le territoire.

Budget de l’action :

Filière bois : 200 000€/an

Plantations : 15 000€/an

Construction bois : 10 000€/an

 

RESULTATS

En 2014, 34% de l'alimentation en chaleur des bâtiments municipaux a été réalisée par de la biomasse.

La ville développe des missions d'exploitation forestière, tandis qu'à l'échelle du territoire de l'agglomération, urbanisme et stratégies environnementales structurent des espaces boisés permettant de maintenir une biodiversité sur le territoire.

Les territoires de la Ville et de l'Agglomération peuvent se structurer autours d'espaces boisés pérennes, entretenus, qui peuvent garantir dans le temps leur rôle de réservoir de biodiversité animale et végétale. A partir d'une problématique initiale locale (bois énergie), la ville et l'agglomération mènent de concert des actions de structuration d'une filière bois qui pérennisent les espaces boisés, bénéficiant dans ce cadre d'un entretien et d'un développement.

 


 

Pierre Crépeaux, Responsable du Service Environnement, Ville de Lorient

pcrepeaux@mairie-lorient.fr

02 97 35 32 72