Élaboration d'un Mode d'Occupation des Sols pour définir la Trame Verte et Bleue

2016
Aménagement du territoire : Démarches de planification en faveur de la biodiversité
Le Havre (Normandie)
Communes de plus de 100 000 habitants

Organisme /institution en charge de la mise en œuvre : Ville du Havre

Services de la collectivité associés : Urbanisme et prospective – Environnement et Développement Durable – Espaces verts – Système d'information Géographique Urbain

Budget : 25 000 €

Partenaires techniques : Agence d'Urbanisme de la Région Havraise

Date de début du projet : Février 2016

Date de fin : Septembre 2016


 

OBJECTIFS

Le Mode d’Occupation du Sol (MOS) réalisé dans la cadre de la Trame Verte et Bleue de la ville du Havre a pour objectif de qualifier et cartographier l’ensemble des espaces naturels et artificialisés de la ville sur la base d’une nomenclature qualifiant l’occupation et l’usage du sol.

Il permettra la mise en œuvre opérationnelle de la Trame Verte et Bleue pour en faire un outil au service de la biodiversité et des politiques d’aménagement.

La Trame Verte et Bleue devra définir un réseau écologique fonctionnel, pérenne et cohérent pour la biodiversité à l’échelle de la ville. À cette fin, le MOS sera utilisé pour déterminer les corridors écologiques, les obstacles à la circulation des espèces et les zones de rupture existantes ou potentielles. Il permettra de renforcer les fonctions paysagères et sociales de la nature en ville en identifiant les secteurs déficitaires en espaces verts (parcs, jardins) ainsi que les opportunités d’aménagements qualitatifs (arbres d’alignement) afin d’apporter une offre contribuant à la qualité de vie des citadins tout en favorisant d’autres services écosystémiques comme la régulation du climat.

Grâce au MOS, il s’agira de traduire la Trame Verte et Bleue en mesures concrètes, réglementaires ou contractuelles, de préservation, de gestion et de restauration des continuités, à décliner dans les documents d’urbanisme. Elles pourront ensuite être prises en compte dans les stratégies foncières et les opérations d’aménagement de la ville.

 

MESURES MISES EN ŒUVRE

Le MOS est construit par interprétation d’une photographie aérienne du Havre de 2014. Il prend la forme d’un outil cartographique. Le découpage de l’espace se fait selon une nomenclature à deux dimensions définies selon les préconisations du Groupe Technique national OCSGE (Occupation des Sols à Grande Echelle). La première dimension décrit la nature de l’occupation des sols (surfaces perméables, falaises maritimes, terres arables...), la seconde s’intéresse aux usages (parc urbain, aire de jeu, délaissés de voirie...). La précision de la saisie se fait à une échelle infra parcellaire afin d’identifier finement l’ensemble des éléments constitutifs de la trame verte et bleue (mare, haie…).

La distinction des éléments à cartographier est facilitée par la prise en compte de plusieurs bases de données qui délimitent certaines composantes du territoire (bâti, voirie, espaces gérés par le service des espaces verts...), mais également par l’ensemble des études environnementales collectées ainsi que par des vérifications sur le terrain. L’emprise du MOS s’étend sur un rayon de 2 km autour de la ville afin de pouvoir mettre en évidence les corridors qui assurent des connexions écologiques avec les milieux naturels situés au-delà des limites purement administratives du Havre.

Les différents postes de nomenclature du MOS permettent de définir et d’identifier les grands types de milieux naturels présents au Havre (milieux forestiers, milieux humides, milieux littoraux...). En conséquence, les corridors écologiques et les obstacles pourront être visualisés pour chacun d’entre eux grâce à une méthode s’inspirant de celle dite des IVB (Infrastructures Vertes et Bleues). Chaque typologie d’occupation du sol sera pondérée suivant son degré de participation ou non à la dispersion des espèces représentatives des grands types de milieux identifiés. Cette pondération s’appliquera également à la nomenclature des usages afin d’établir une hiérarchie de participation au milieu à partir d’un même type d’occupation du sol. Par exemple une surface artificialisée dédiée aux déplacements en modes doux n’aura pas le même impact qu’une surface artificialisée dédiée à un trafic routier intense.

La mise en place d’une interface en ligne, réservée au maitre d’œuvre et à la maitrise d’ouvrage, de l’outil est en cours de réalisation. Elle permettra de simplifier les échanges et les remarques entre les organismes pour minimiser le risque d’erreurs et assurer la fiabilité du produit fini.

 

RESULTATS

La réalisation d’un MOS à l’échelle de la ville du Havre permet de localiser de manière exhaustive l’ensemble des surfaces naturelles et semi-naturelles, et d’avoir une connaissance fine et actualisée de la composition des espaces, notamment dans les secteurs privés.

Les réservoirs de biodiversité du territoire sont pour la plupart déjà identifiés et ont déjà fait l’objet d'inventaires naturalistes. L’identification précise des corridors pour chaque grand type de milieux permettra de mettre en évidence de nouveaux espaces d’enjeux et de cibler les sites nécessitant des études environnementales approfondies, mais surtout de mettre en œuvre les moyens de protection, de gestion et de restauration nécessaires pour faciliter la dispersion de la faune et de la flore entre les réservoirs.

Si l’identification de la Trame Verte et Bleue revêt une importance indéniable pour la biodiversité, elle a aussi son intérêt pour les habitants. En effet, étirer et renforcer les corridors en milieu urbain est un moyen d’assurer un cadre de vie agréable aux populations, mais aussi un moyen de les sensibiliser à la biodiversité par des aménagements qualitatifs et pédagogiques tout en participant aux déplacements des espèces.

Le MOS est un outil dynamique dont la mise à jour facilite la visualisation de l’évolution des espaces naturels par la mise en place d’indicateurs appropriés.

 


Pour en savoir plus :

Marc AFFAGARD

marc.affagard@lehavre.fr

02 35 19 61 14