Création d'un document de préconisations d'essences végétales à planter pour les clôtures

2012
Aménagement du territoire : Démarches de planification en faveur de la biodiversité
Noisy-le-sec (Seine-Saint-Denis)
Communes de 20001 à 100000 habitants

Structure chargée de la mise en oeuvre : Ville de Noisy-le-Sec (services Urbanisme, Projets urbains, Environnement et Espaces Verts)
Contact : Patricia Kowalyszyn, responsable du Cadre de vie, direction de l'Environnement et des Espaces Verts 01 49 42 67 62 – patricia.kowalyszyn (at) noisylesec.fr


Afin de favoriser la richesse écologique à l’occasion de la plantation des clôtures, qui constituent un élément du paysage, un fascicule papier a été créé en interne par le service Urbanisme de Noisy-le-Sec, en collaboration avec le service de l'Environnement et des Espaces Verts afin de permettre le développement de la biodiversité urbaine et la végétalisation des projets de construction.

Ce document est issu de la réflexion autour de l’élaboration du nouveau PLU de la collectivité. Il est remis systématiquement lors des demandes de permis de construire et des déclarations de travaux aux pétitionnaires de la ZAC des Guillaumes. Il comporte des préconisations incitatives et présente au porteur de projet les objectifs recherchés ainsi que les avantages en termes de biodiversité et d'entretien de haies végétales et arbustives. Il explique ainsi qu’il est préférable dans tous les cas – que la haie soit taillée ou de forme libre – de mélanger au moins trois espèces différentes d'arbres, arbustes ou plantes grimpantes dans les clôtures végétalisées. Pour renforcer la richesse écologique et prévenir les maladies, il faut éviter les thuyas, les lauriers-palme… et préférer le lilas, le chèvrefeuille, les rosiers, l’aubépine, la glycine, le noisetier, le cornouiller, etc.

Ces objectifs sont validés lors de la réalisation de cahiers de charges entre la Ville et les promoteurs.
L’application de ces préconisations sera généralisée à toutes les demandes d'urbanisme réglementaires sur l'ensemble de la ville au 1er janvier 2013, dans le cadre d’un document de PLU encore plus complet. Les résultats de l’action ne sont pas quantifiables à ce jour.