Construction d'un atelier "Pommes et miel" pour protéger les vergers intra et périurbains

  • 2017
  • Biodiversité locale : gestion et suivi
Muttersholtz
  • Communes de 2000 à 20000 habitants
  • Capitale française de la biodiversité

Institution en charge de la mise en œuvre : Commune de Muttersholtz

Services de la collectivité associés : Commission "espaces agricoles et naturels", secrétaire général

Budget : 300 000 euros

Partenaires financiers : Département du Bas-Rhin - Programme européen Leader

Partenaires techniques : Association des arboriculteurs - Association des apiculteurs

Date de début du projet : septembre 2009, projet du nouvel atelier

Date de fin : 10 octobre 2015, inauguration du nouvel atelier

 

Objectifs 

La Commune est entourée d'une ceinture de vergers, vestige d'une période de la polyculture qui a précédée l'actuelle spécialisation céréalière des exploitations agricoles.
L'objectif de l'atelier est de relancer la production familiale de jus de pomme et de miel pour motiver les propriétaires à garder et à entretenir leurs arbres fruitiers.
Le maintien de ces écosystèmes répond à des motivations paysagères (transition entre l'espace bâti et l'espace agricole) et naturalistes (protection des espèces inféodées aux vergers comme la chouette chevêche qui avait disparu depuis 40 ans et qui a fait son retour en 2015-2016).
La gestion de l'atelier par deux associations permet bien entendu également d'atteindre des objectifs éducatifs et sociaux.

Mesures mises en œuvre 

En 1992, le remembrement tant redouté par les naturalistes s'annonce. Les vergers souvent à l'état d'abandon risquent de disparaitre.
La proposition de lancer un atelier de pressage est faite à la commune. En 1993, un premier atelier est installé dans une ancienne grange acquise par la commune. Il a eu tellement de succès qu'il devenait trop petit pour faire face à la demande croissante. En 2009, le projet de nouvel atelier prend forme.
Il est construit en 2014 dans le prolongement des ateliers techniques communaux dans la zone d'activité.
D'une surface de 200 m2, il est partagé en un atelier de pressage et une miellerie. Le toit est entièrement recouvert de cellules photovoltaïques.
Pour le pressage, chaque automne pendant deux mois, une cinquantaine de bénévoles se relaient pour transformer les pommes en jus. Des centaines de familles produisent ainsi leur boisson quotidienne. Chaque année, en moyenne 60 000 litres sont pressés.
La saison apicole est plus étalée. La miellerie permet la mutualisation du matériel d'extraction de miel et de moulage de la cire. L'association est en plein développement avec l'arrivée de jeunes apiculteurs.
Globalement, les bénéfices sont économiques, sociaux et environnementaux.

Résultats/Impact pour la biodiversité 

La ceinture de vergers est préservée malgré la réalisation du remembrement. Il y a toujours de vieux arbres et de jeunes arbres sont régulièrement plantés. La surface occupée par les vergers est d'environ 50 ha. Elle participe au maillage de la trame verte.
Depuis 2015, grâce aux observateurs de la LPO, la nidification de la chouette a été observée. Elle avait disparu depuis 40 ans. Elle est le symbole de cette biodiversité très spécifique du verger à haute tige et l'indicateur de réussite de la politique de préservation des vergers périurbains.
Dans le projet de PLU, des zones de verger sont créées.

Légende de la photographie: Le pressage associatif du jus de pomme a permis la préservation de la ceinture péri-urbaine des vergers. © Ville de Muttersholtz

Pour en savoir plus :
lire le rapport de visite 2017
Voir l’intervention de Patrick Barbier en vidéo

Contact :
Patrick Barbier, maire de Muttersholtz
Tél. 03 88 85 10 13
info@mairie-muttersholtz.fr